Livre Mania#3 : Numéro 11, Jonathan Coe.

Couverture Couverture de Numéro 11 - Jonathan Coe - Gallimard Folio. Assemblage surréel des contes sur la folie des temps.

Jonathan Coe, Numéro onze. Quelques contes sur la folie des temps. Gallimard. Folio 2018. Traduction : Josée Kamoun.

Cinq parties, cinq chapitres, cinq contes. C’est ce que nous présente au premier abord le livre Numéro 11 de Jonathan Coe. Et au départ, on trébuche dans le leurre, on se laisse couler dans une lecture aisée où chaque chapitre serait le point de départ d’un nouvel fil narratif. Pourtant, plus les pages sont tournées, plus l’esprit est trituré. Ce numéro onze revient comme un leitmotiv dans ces tableaux grinçants, tels des soubresauts d’un passé mal endormi :   onzième livre de l’auteur, ligne de bus qu’emprunte la mère de Rachel, nombre faramineux d’étages en sous-sol que veux faire construire une richissime famille britannique. Ainsi, on se rend compte que les histoires de Rachel et d’Alison ; dont le deuxième chapitre exhume et amplifie un de leur souvenir d’enfance ; s’entremêlent et se croisent au fil des mots, au fil de la vie.

Jonathan Coe tisse ici une toile narrative avec brio, avec finesse, pour nous emprisonner dans un endroit où ces contes ne sont pas pour les enfants. Réels ou fantastiques ? Les frontières sont poreuses. Au début, cet irréel ne semble venir que de l’imaginaire enfantin de Rachel et Alison ; celui qui percute le monde adulte de plein fouet dans l’incompréhension. Pourtant, plus l’on avance et plus l’on découvre des situations fantasmagoriques qui ne sont que le produit du monde dans lequel nous vivons. Sous cette fine couche de légèreté se cachent en réalité tout le mordant et le sarcasme de l’auteur. S’ouvre à nous un monde où le libéralisme post-Thatcher est poussé à l’extrême, où les inégalités dominent et où les dominants sont surpuissants. Numéro 11 devient l’état des lieux de ce qu’est la politique, l’économique et tout simplement la vie dans ce monde désillusionné.

 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail
Facebooklinkedin

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *