L’oeuvre de la semaine#10 : Vilde Rolfsen, Plastic Bag Landscape#1

Plastic Bag Landscape, Vilde Rolfsen

Photographie de Vilde Rolfsen dans la série “Plastic Bag Landscape#1″

Entrée d’une caverne imaginaire ou alors seuil d’un lieu arctique glacé ? Le doute est réel. L’identité de notre contemplation est floue. Les couleurs douces et rosées contrastent avec ce bleu plus intense.  L’harmonie de cette association rappelle indubitablement une atmosphère glaciale où ces plis ne sont que la représentation des étagements de la glace et de la neige. Du froid se dégage de cette matière plissée et colorée. Cette photographie de l’artiste Vilde Rolfsen nous invite à la contemplation d’un objet banal et quotidien mais qui pourtant nous semble inconnu au premier regard. En effet, ce travail n’est qu’une photographie d’un sac plastique. Qui l’eut cru, qu’un tel objet à nos yeux si inintéressant et impersonnel, puisse produire une telle photo, pleine de poésie et de douceur ? Un monde imaginaire s’engouffre dans l’entrée de ces couleurs suaves. La pensée du regardeur vagabonde au gré des plis et des replis, des recoins et des endroits cachés. On se plaît à imaginer un endroit qui n’existe pas, un endroit à l’abri du reste du monde. Notre relation à cet objet si ordinaire change. Comment tant de délicatesse peut-elle émaner d’un simple sac en plastique vulgaire ? Vilde Rolfsen récolte ce dernier dans la rue, montrant ainsi la banalité d’un tel objet.  C’est la lumière et des cartons colorés qui lui prodiguent cette étrange dimension et profondeur d’un paysage rêvé. Devenu surréaliste dans cette photographie, le sac perd son identité. Endroit imaginé, halluciné ou parcouru, on ne sait plus. Dans notre société de consommation où les choses sont utilisées quelques fois puis jetées, Vilde Rolfsen nous montre le fait que l’on prend tout cela pour acquis. L’utilisation de sacs plastiques ou d’objets plus utilitaires qu’esthétiques n’est jamais ou très peu remis en question. Elle ne cherche pas à glorifier cet objet mais au contraire à nous faire prendre conscience des déchets que nous produisons. Cette image n’est qu’un certain point de vue que nous n’aurions jamais imaginé émerger d’un sac plastique.

Pour vous abonner et recevoir tous les nouveaux articles c’est ici : 


Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail
Facebooklinkedin

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *