L’oeuvre de la semaine#24 : Ruben Brulat, Au temps disparu

Ruben Brulat. Corps nu dans montagnes grises immenses

Au temps disparu, Bromo, Indonesia, 2012, © Ruben Brulat

120x150cm numbered 1/5 + AP, pigment ink on paper

Zandra

C’est impressionnant comme l’humain est petit face à la grandeur de la nature. Cette photographie de  Ruben Brulat nous stoppe nette dans toute considération égocentrique. Nous ne sommes rien. Seuls quelques sept milliards d’hommes piétinent cette terre que nous ne prenons plus la peine de prendre en considération. On l’aperçoit à peine, cette chaire claire étendue nue dans l’immensité des montagnes. Le relief monte et se creuse comme les vagues d’une mer houleuse.  Les pics sont si nets et tranchants qu’il est presque difficile de croire que c’est la nature qui  façonne et non la main de l’homme.

Mais ici, seuls ses pas sont les marques tangibles de son existence. En effet, Ruben Brulat nous fait oublier la ville qui grouille, qui klaxonne et où la nuit n’existe pas. Paix et sérenité émanent de cette oeuvre. Les textures et les couleurs ; que ce soit les gris, les noirs, les clairs et les foncés ; palpitent au rythme du coeur qui bat. Tout se fond pour ne former qu’une masse grise silencieuse mais mouvante.

 Ruben Brulat a parcouru l’Asie en passant par l’Europe, le tout à pied. Cette image est la cristallisation d’une rencontre, d’un instant partagé, d’un bout de chemin mené à deux avant une séparation pour toujours. Moment suspendu. Ces étrangers croisés par hasard s’adonnent à la nature dans leur entièreté, sans retenue et sans pudeur. Sous l’immensité de l’existence ploie la fragilité de l’instant, la vulnérabilité de l’être.  L’éphémère devient statique, la fragrance d’une complicité s’évaporant doucement avant de disparaitre pour toujours. Mais tel le sillon laissé dans ce sable gris, cette rencontre marque et façonne.  Symbiose d’un instant, la nature et l’homme ne forment plus qu’un.

Pour vous abonner c’est juste ici : 

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail
Facebooklinkedin

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *