L’oeuvre de la semaine#6 : Rune Guneriussen, “The heirs motivational speech”

The heirs motivational speech, 2013, Rune Guneriussen

188cm x 150cm, digital c-print/aluminium, edition of 5 + 2 AP

Des lampes de bureaux  allumées qui tournoient autour d’un arbre sans feuilles dans un paysage solitaire, voilà ce que dévoile la photographie “The heirs motivational speech” de l’artiste norvégien Rune Guneriussen . Couleurs douces et enveloppantes, lumières suaves et doucereuses, cette image nous plonge dans une atmosphère rassurante. L’étendue d’un paysage qui cohabite avec des objets du quotidien, inattendus dans un tel endroit, exhibe l’entremêlement  de la nature et de la culture. Paradoxalement, les deux paraissent ici presque indissociables. Ces objets manufacturés sont la seule preuve qu’une présence humaine a foulé cet endroit resté intact.  La fabrication humaine se lie intrinsèquement à la nature et met en exergue sa beauté naturelle. Les deux se repoussent, se complètent et fusionnent. Les lumières électriques dansent avec les reflets brumeux roses et mauves du ciel, montrant un chemin dans l’herbe jusqu’au rochers qui amènent au bord de l’eau. Ciel et eau ne font qu’un. Tout n’est que lumières qui virevoltent au gré du temps qui passe.

En effet, la lumière est primordiale dans cette photo. Après l’installation effectuée, l’artiste Rune Guneriussen attend l’instant parfait pour capturer ce moment qui s’évapore et se modifie en un battement de cils.   Il redonne le privilège absolu à la nature par cette attente de la seconde parfaite.  Elle est remise au centre de l’attention par la magnificence d’une lumière et d’un paysage qui semblent presque peints par petites touches douces.

Mais lorsque l’artiste quitte les lieux tout disparait dans ses traces. La nature est préservée, la culture est remballée. Rune Guneriussen suggère ainsi une approche plus douce envers l’environnement puisque la notion de préservation est une clef dans son travail. Pendant une courte durée, culture et nature se sont côtoyées, s’équilibrant et se domptant dans une image pleine de poésie.

Les oeuvres de l’artiste Rune Guneriussen sont présentes du 3 mars au 3 avril 2016 à la Galerie Olivier Waltman pour l’exposition “Dramaturgie“.

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail
Facebooklinkedin

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *